fbpx

Neuropraticien, c’est quoi ?

La définition du métier de neuropraticien

Le métier de neuro-praticien


Quand je me présente, et que je dis que je suis neuropraticienne de la SCAMDEN®,

on me répond « d’accord, mais c’est quoi un neuropraticien au juste ? ».

En effet, de nos jours nous entendons de plus en plus parler de ce terme, car des méthodes comme la libération émotionnelle prennent de l’ampleur avec l’évolution, le progrès et la reconnaissance des Neurosciences.

Mais attention, n’est pas neuropraticien qui veut.

Et c’est ce que nous allons décrypter dans cet article.

Pour ce faire, je vais définir le terme « Neuro-praticien », ainsi que son rôle, puis expliquer ce qu’est précisément un Neuropraticien de la SCAMDEN®.

Définition


Pour commencer, prenons les définitions du dictionnaire pour faire la lumière sur ce mot complexe :

Neur(o)- PRÉFIXE :

C’est un élément du grec signifiant « nerf ».

En effet, les neuropraticiens et les neurosciences mettent en avant l’étude du système nerveux. Soit, les nerfs en général, le cerveau, mais aussi la moelle épinière, les organes des 5 sens et le système nerveux autonome qui contrôle l’homéostasie*.

*« L’homéostasie correspond à la capacité d’un système à maintenir l’équilibre de son milieu intérieur, quelles que soient les contraintes externes. »

source : https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/biologie-homeostasie-13763

Praticien, praticienne – NOM : Personne

qui exerce son art et qui a la connaissance et l’usage des moyens pratiques, par opposition à théoricien.


Bon, d’accord, c’est super toutes ces informations, mais ça reste encore assez complexe !

Donc, détaillons un peu plus ce qu’est un neuropraticien.

Tout d’abord, il travaille avec des outils spécifiques concrets qui s’additionnent et se complètent. Il met en pratique une forme de thérapie multi-dimensionnelle qui vise une restructuration profonde du système neuronal.


Les 4 disciplines


Ainsi, pour être Neuropraticien il faut intégrer dans sa méthode 4 disciplines :

  • L’hypnose Ericksonienne (Milton Erickson, hypnothérapeute et psychothérapeute – article wikipédia)
  • La PNL (Programmation Neuro-Linguistique)
  • Les techniques de Neuro (celles qui permettent de travailler sur le système nerveux et plus particulièrement le cerveau)
  • Et la psychopathologie

Mais comment en est-on arrivé à ces techniques ?

Pour l’histoire


Commençons donc par le début.

Issues de la biologie et de la médecine, les neurosciences – soit l’étude du système nerveux chez l’être humain, ont considérablement progressé grâce à l’évolution des connaissances scientifiques et des méthodes comme la chimie, la psychologie et l’informatique.

Il est donc admis aujourd’hui, que grâce à nos 5 sens (la vue, l’audition, le toucher, l’odorat et le goût) nous enregistrons chaque jour des informations qui sont traitées ensuite par le cerveau.

Notre cerveau perçoit près 11 millions d’informations chaque seconde !

Ce sont ces informations recueillies et transmises par notre système nerveux jusqu’au cerveau qui créer nos pensées, notre mémoire : celle-ci étant faite d’images, de sons, de goûts et de sensations.

Et donc, c’est notre mémoire qui définit notre état émotionnel et aussi nos expériences personnelles – propres à chacun.

Vous souvenez-vous de cette odeur qui vous rappelle votre enfance ? Ou cette musique qui déclenche en vous de la nostalgie ?

À partir de nos expériences, issues directement de notre conscient et surtout de notre inconscient, notre cerveau programme des habitudes, des automatismes corps-esprit qui se manifestent à travers nos comportements de langage verbaux comme non verbaux, dans notre vie de tous les jours.

Par exemple, vous avez programmé un état émotionnel d’injustice – malgré vous – face à votre hiérarchie au travail.

C’est un sentiment que vous ressentez fréquemment. Vous changez de travail ou bien vous avez un nouveau patron, mais après quelques temps ce sentiment revient encore et toujours, et c’est plus fort que vous !

Et bien, c’est simplement que votre cerveau a enregistré des informations à un moment T – ce qu’on appelle le point d’origine. Il a ensuite stocké ces informations et celles-ci vont vous faire réagir de « telle façon » (émotionnellement, verbalement, physiquement…) encore et encore puisque vous les avez programmés involontairement.

Et cet exemple est bien évidemment applicables à tous les autres domaines de votre vie : vous avec vous-même, votre estime de vous, au niveau sentimental, professionnel, sociale, financier, etc.

C’est donc tout ce processus que cherche à comprendre l’étude des Neurosciences. Grâce à cela nous pouvons maintenant appréhender le fonctionnement de l’Être humain.

Cela nous permet de répondre aux questions telles que : pourquoi et comment je ressens cette émotion ? Pourquoi je répète toujours les mêmes schémas ? Pourquoi j’agis comme cela ? Pourquoi j’ai une dépendance à telle chose ? Pourquoi je manque de confiance en mes capacités, en moi, ou autre ? Pourquoi je ressens et j’agis comme ça face aux autres, en société ? Et tellement plus encore.

Mais surtout elles permettent de savoir comment y remédier !

Le rôle du Neuropraticien


On parle de traumatisme lorsque des informations vécues dans le passé ou anticipées dans le futur, suscitent encore Ici et Maintenant des émotions négatives, présentes et durables.

En fait, lorsqu’il y a un choc ou des émotions trop fortes, le cerveau a des difficultés a le « digérer ».

Pour continuer son bon fonctionnement il va isoler de ces informations et les relayés dans un « coin » pour éviter de disjoncter.

Cependant ces émotions négatives sont toujours bien présentes quelque part ! Et elles se répètent en continue, avec une logique propre à votre inconscient, qui créer vos problématiques actuelles.

Le rôle du Neuropraticien c’est de vous accompagner dans la déprogrammation de vos émotions négatives en aidant votre cerveau à digérer celles-ci.

Il va donc, naturellement, faire faire au cerveau ce qu’il aurait dû faire lors de la gestion de ces informations.

Donc, un Neuropraticien est celui qui met en pratique les neurosciences à travers diverses méthodes et techniques pour :

  • Mieux comprendre l’Être humain et ses comportements.
  • Faire des liens conscients et inconscients entre les différents plans émotionnels, psychiques, physiques et énergétiques.
  • Aider les personnes désireuses d’évoluer à changer durablement et bénéfiquement leurs pensées, leurs croyances limitantes, leurs façons de voir, entendre et ressentir le monde à l’intérieur d’eux-mêmes et autour d’eux.
  • Accompagner ceux qui ont vécu un ou des traumatisme(s), quel(s) qu’il(s) soit(ent), pour s’en libérer et se libérer de tous les effets que cela ait pu produire depuis.
  • Assister les personnes qui souhaitent atteindre des objectifs de vie et/ou à changer certains comportements.
  • Et bien plus encore…

En fait, le Neuropraticien est un professionnel qui va utiliser des méthodes et techniques bien spécifiques pour contribuer au mieux-être des personnes désireuses d’être épanouies.

Bouddha disait : « Tout dépend de la façon de penser, tout part de la pensée, tout est guidé et créé par elle ».

Cela signifie que le commencement est le cerveau. En le reprogrammant il est tout à fait possible de créer une vie emplie de bénéfique à tous les niveaux et de façon concrète.

Les techniques du Neuropraticien vont donc agir directement sur le système neuronal du cerveau et vont exploiter sa capacité naturelle à solutionner des problématiques et à changer ce que nous vivons de façon automatique.

Elles permettent d’agir en profondeur et de façon définitive.


Ce qui est incroyable dans le rôle du Neuropraticien c’est que le client n’a pas besoin d’y croire pour que ces techniques soient efficaces.

Il n’a aucunement besoin de comprendre ce qui se passe au niveau neuronal. Ou même de savoir quelle est l’origine de sa problématique et pourquoi il souffre après tel événement.

Le neuropraticien a toutes les connaissances et les outils en main pour guider et libérer la personne.

Il suffit donc de vouloir réellement être épanoui et de participer à ce que propose le professionnel et laisser simple la magie (l’âme agit) s’opérer.


Le Neuropraticien de la SCAMDEN®


La SCAMDEN® signifie : Solution Complémentaire Active du Mieux-Être par le Détachement des Emotions Négatives®.

C’est une méthode créée par Sandra Scala, diplômée du Détachement de Traumatismes®, hypno-praticienne, praticienne en PNL, coach et formatrice.

Aussi, le Neuropraticien de la SCAMDEN®, ici moi-même vu que je pratique cette méthode, commence par chercher l’origine de la/les problématique(s). Donc un avec un questionnement stratégique je fais les liens conscients et inconscients de toutes les informations que votre cerveau à programmer : votre mémoire, vos expériences, votre façon de penser et surtout vos émotions.

Sachant que notre cerveau commence à programmer dès le 1er jour de conception – et même bien avant pour ceux qui y croient. Grâce à la SCAMDEN® nous sommes capables de remonter aussi loin !

C’est seulement lorsque le point d’origine de votre problématique est trouvé et que j’ai identifié et fait remonter les émotions liées à celle-ci que nous entamons le processus de déprogrammation.

Mais quel est donc ce processus de déprogrammation qu’effectue le Neuropraticien de la SCAMDEN® ?

Et bien tout d’abord, il consiste à vous faire revivre le déclencheur de votre problématique.

Vous allez de nouveau voir, entendre et ressentir ce que vous avez vécu à l’instant T.

Mais cette fois-ci vous serez accompagné, par moi, grâce à de l’hypnose conversationnelle.

En parallèle, le neuropraticien, moi-même, effectue des stimuli sur les genoux.

Pourquoi ? Car cela permet de recréer la fonction du cerveau. C’est-à-dire synchroniser ses 2 hémisphères cérébraux pour que les informations soient traitées, « digérées » et stockées.

Cela signifie que naturellement votre cerveau va déprogrammer les informations négatives initialement présentes et va créer un sentiment bénéfique lié à l’origine de votre problématique. C’est ce ou ces émotion(s) positive(s) que le Neuropraticien de la SCAMDEN® va ancrer durablement.

Ainsi votre problématique – et tous les « symptômes » qui en ont découlé – est définitivement déprogrammée.

Tout ce processus est totalement naturel, c’est ce qu’on appelle la magie de l’Être humain ! Et plus particulièrement ici de son système nerveux et son cerveau.

La SCAMDEN® est une méthode unique, qui permet de régler tant de choses que je ne peux vous en donner qu’un aperçu. Mais vous pouvez travailler sur vous-même, votre état émotionnel, un ou des traumatisme(s), vos relations sentimentales, professionnelles, sociales, financières, vos cauchemars, vos comportements, vos addictions, votre physique, et aussi atteindre vos objectifs de vie et tellement plus encore !

Quelles sont les différences entre les autres méthodes et la SCAMDEN® ?

Et bien tout d’abord, le Neuropraticien de la SCAMDEN® est capable de remonter aussi loin qu’il est nécessaire, depuis le 1er jour de conception et même avant.

Donc les traumatismes liés à la petite enfance peuvent aussi être solutionnés !

Ensuite, nous allions le travail du mental :

  • le côté rationnel, images, souvenirs, … ;
  • celui de l’émotionnel : le côté irrationnel, l’imaginaire, les émotions, … 
  • le physique : le côté mécanique, les sensations corporelles, la génétique, … 
  • et aussi les corps énergiques : l’aura et ses différentes couches éthériques et les différents chakras, …

Lorsque le client n’a aucun souvenir de sa petite enfance et/ou de l’origine de sa problématique je suis capable de l’orienter et d’aider son inconscient à aller dans la bonne direction pour une déprogrammation optimale, lors des séances.

De plus, le cerveau, et particulièrement l’inconscient, comprenant bien les images et les symboliques, nous travaillons également avec ces dernières.

La SCAMDEN® est l’une des rares méthodes à proposer cela !

Toutes les problématiques peuvent être réglées ! En tant que neuropraticien de la SCAMDEN®, je travaille également sur les rêves et les cauchemars, en plus de bien d’autres choses.

Avec tous les éléments que je possède à chaque séance les éléments bénéfiques, différents en fonction des problématiques traitées, se mettent alors en place.

Toutes les séances durent entre 2 et 3 heures et sont espacées de minimum 3 semaines. Cela permet de faire un travail complet et ensuite vous laisser le temps d’apprécier le bénéfique qui s’est mis en place lors des séances.

Bien évidemment, tout vous expliquer sur les Neuropraticiens et la SCAMDEN® prendrait des jours et jours de formation, de cours et d’explication.

C’est pourquoi, dans cet article j’ai défini au mieux le terme « neuropraticien », son rôle et plus spécifiquement sa relation avec la SCAMDEN®.

Et pour plus d’information je vous invite à me contacter : ici